IPDT

Institut de Psychodynamique
du Travail 

Psychanalyse, santé, travail

Dates

2018
9,10 novembre 
7, 8 décembre 

2019
25, 26 janvier
15,16 mars
5, 6 avril
24, 25 mai

Stage Complet pour l'année 2018-2019

Horaires

9h30-12h30 et 14h00 à 18h00

Lieu

Paris – Ile de France

Tarif

à renseigner

Spécialisation en psychopathologie du travail

Responsable pédagogique : Pr Christophe DEJOURS

Inscription soumise à accord préalable de l’équipe pédagogique


L'enseignement de spécialisation en psychopathologie du travail est complet pour l'année 2018-2019.

Pour la session 2019-2020, vous pouvez envoyer, de début mai au 15 juin 2019, à Virginie Hervé (virginie.herve@ipdt.fr), un CV et une lettre de motivation. Les accords pédagogiques seront donnés début juillet pour une inscription administrative début septembre 2019.


Prérequis
Il est nécessaire, pour s’inscrire à cet enseignement d’avoir au préalable suivi et validé l’enseignement « Psychodynamique et psychopathologie du travail » délivré par le Conservatoire National des Arts et Métiers (UE : PSY206) en cours du soir ou en formation continue.


Modalités de validation
La validation de l'enseignement se fera par l'intermédiaire d’un rapport écrit portant sur la pratique des stagiaires, dont les règles seront données au début de l’enseignement, ledit rapport servant d’épreuve de validation de cet enseignement.


Objectifs
Cet enseignement est destiné aux praticiens qui exercent dans le domaine de la psychopathologie générale (psychiatres, psychologues cliniciens, psychanalystes) souhaitant acquérir une formation spécifique sur les pathologies mentales liées au travail. Il est aussi destiné aux praticiens qui exercent déjà dans le domaine de la santé au travail, mais qui n’étant pas spécialisés dans la prise en charge des patients souffrant de troubles psychopathologiques (médecins du travail, psychologues du travail, infirmiers du travail, travailleurs sociaux) souhaitent acquérir une formation spécifique dans le domaine du soin.
D’autres professionnels, dont les pratiques ne sont pas orientées vers le soin peuvent, à titre dérogatoire, être admis à suivre cet enseignement : avocats en droit social et du travail, juges prud’homaux, inspecteurs du travail, ergonomes, préventeurs, formateurs.

L’objectif de cet enseignement est :
  • de transmettre les connaissances en matière de psychopathologie des affections mentales en rapport avec le travail, d’une part, en matière de prise en charge des patients d’autre part ;
  • d’accroître les habiletés professionnelles des praticiens dans les champs de
    l’investigation diagnostique et étiologique, et de la méthode de traitement psychothérapeutique et psychanalytique ;
  • de familiariser les professionnels du soin avec les pratiques des professionnels du droit avec lesquels ils sont souvent appelés à coopérer (avocats du travail, inspecteurs du travail, juges civiles et prud’homaux) en particulier en matière de certificats et d’expertises ; en vue aussi d’actualiser leurs connaissances sur les principales transformations du droit du travail.
Les références scientifiques de l’enseignement sont : la psychodynamique du travail, la psychanalyse, la psychosomatique et les sciences du travail.


Contenu de l'enseignement

Diagnostic, formes cliniques et étiologie des décompensations psychopathologiques en relation avec les contraintes du travail : pathologies de surcharge ; pathologies consécutives aux violences exercées par les usagers et les clients ; pathologies consécutives au harcèlement au travail ; dépressions, tentatives de suicides et suicides sur les lieux du travail.
Clinique des nouvelles formes de stratégies individuelles et collectives de défense contre la souffrance liées aux évolutions des méthodes d’organisation du travail, de gestion et de management.
Bases métapsychologiques de la méthode analytique en psychopathologie du travail: Le clivage, situation par rapport à la normalité, l’adaptation, l’aliénation et la normopathie.
Psychodynamique du travail
  • Le paradoxe de la double centralité de la sexualité et du travail vivant
  • Le travail de soi sur soi (Arbeit) et le travail de production (poïésis).
  • Métapsychologie du corps et théorie de la sublimation.
  • Subversion libidinale et subversion poïétique.
  • La « Corpspropriation ».
  • Les trois dimensions du réel (réel du travail, réel de la domination, réel de l’inconscient).
  • Le renoncement (Verzicht) à la satisfaction de la pulsion.
  • Les réquisits de la sublimation.
  • La sublimation à l’épreuve de la clinique du travail. Les niveaux de la sublimation.
  • Refusement (Versagung) versus perlaboration (Durcharbeitung) dans la méthode analytique en psychopathologie du travail.
  • Autonomie subjective versus psychodynamique de la reconnaissance.
  • Ecouter les dimensions collectives du travail. 

Psychanalyse
  • refusement
  • renoncement
  • sublimation
  • Corps – Psychosomatique

Psychopathologie du travail

  • Clinique et psychopathologie des décompensations
  • Stratégies collectives et stratégies individuelles de défense « nouvelles » contre la souffrance éthique:
  • - les vieux contre les jeunes
  • - les jeunes contre les vieux
  • - formation des clans

Philosophie
  • La servitude volontaire
  • La notion d’émancipation

Droit
  • Histoire et évolutions récentes du droit du travail
  • Pratique de l’avocat du travail dans le secteur privé et dans la Fonction Publique
  • Pratique de l’inspecteur du travail
  • Pratique du médecin du travail et du médecin inspecteur du travail
  • Rédactions des certificats et expertises judiciaires